Bienvenue!


Rétablir le bien-être en soi, retrouver la sérénité en soi.

 

Sur ce site vous trouverez plusieurs de mes compétences ou "casquettes" pour contribuer à maintenir ou rétablir le bien-être  :

 

- Énergéticienne : séances individuellesmassage à l'huile, respiration consciente, bougies d'oreille

 

- Géobiologue : la géobiologie au service de l'habitat ou des lieux de travail;

 

- Enseignante de Yoga et de relaxation. Lieux

- Je co-anime également des ateliers : ateliers chant et yoga (adultes et enfants) , ateliers sur le stress

 

Je vous accompagne le moment d'une étape de votre vie, lorsque nos chemins sont amenés à se croiser.

 

Pourquoi ? Par une attirance pour le bien-être d'autrui, le mien, et pour que nous vivions tous en harmonie sur cette belle planète. Parce que nous sommes tous reliés, et que l'avancée vers l'harmonie que fait chacun sert à l'humanité et au vivant.

 

Cette période de ma vie correspond aussi à la sensibilité que j'ai pour la vie, le vivant, le respect pour la Terre, des uns et des autres, de moi-même. C'est un cheminement de tous les jours.

Développer un regard bienveillant à l'égard de la terre, des autres, du vivant, de soi-même.

Être bien avec soi-même, pour être bien avec les autres.

La démarche : comprendre qui on est, soit : un être complexe et merveilleux, et s'accepter... Tout un programme!!

Je vous souhaite une agréable navigation!

A bientôt!

Sandrine Coëffic


Comme introduction, je choisis aujourd'hui, ce texte de Thich Nhat Hanh extrait de La sérénité de l'instant. 1992

Il s’intitule : "Une lettre d'amour à votre député"

Dans le mouvement pour la paix, il y a beaucoup de colère, de frustration et d'incompréhension. Les militants des mouvements pour la paix savent écrire de très bonnes lettres de protestation - mais ils sont moins doués pour les lettres d'amour. Nous devons apprendre à écrire des lettres que la président et les parlementaires auront envie de lire et non de mettre à la corbeille. La façon dont nous les tournons, notre compréhension et le langage que nous utilisons ne devrait pas rebuter. Le président est une personne comme nous tous.

Le mouvement pour la paix peut-il parler avec amour, montrant ainsi le chemin vers la paix? Je pense qu’effectivement, tout dépend de la capacité des militants pour la paix à être eux-même la "paix". Car sans être la paix, on ne peut rien faire pour elle. Si l'on ne peut pas sourire, on ne peut pas aider les autres à sourire. Si nous ne sommes pas paisibles, alors, on ne peut pas contribuer au mouvement pour la paix.

J'espère que nous pourrons offrir au pacifisme une nouvelle dimension. Le pacifisme est souvent plein de colère et de haine. Il ne remplit pas le rôle qu'on attend de lui. Nous avons besoin d'une nouvelle façon d'être la paix - de faire la paix.

C'est pourquoi il est important que nous puissions pratiquer la pleine conscience: pour acquérir la capacité de voir, de regarder et de comprendre.

Ce serait merveilleux si nous pouvions apporter aux mouvements pour la paix notre façon non "duale" de regarder les choses. Rien que cela diminuerait déjà la haine et l'agressivité. Travailler pour la paix veut dire, avant tout, être la paix. Nous dépendons les uns des autres. Nos enfants dépendent de nous - et de notre capacité à leur construire un avenir.                                        janvier 2015